Qu’est-ce que la dévotion
au Cœur Immaculé de Marie ?


 

La dévotion au Cœur Immaculé de Marie est une dévotion spécifique envers la pureté et la foi de la sainte Vierge.

Vénérer le Cœur Immaculé de Marie est une dévotion catholique spécifique à un aspect de la sainteté de la Mère de Dieu : sa pureté totale, confirmée par le dogme de l’Immaculée conception en 1854. Une dévotion récente, bâtie à partir des principes mariologiques de théologiens médiévaux tels que saint Anselme de Cantorbéry et saint Bernard de Clairvaux. Si saint Anselme, fin XIe, ne croit pas encore en l’Immaculée conception, sa doctrine a une grande influence en ce sens. Dans son ouvrage De conceptu virginali, l’archevêque de Cantorbéry admet : « Il convenait que cette Vierge resplendisse d’une pureté telle que, en dehors de Dieu, aucune ne puisse être pensée ».

Au-delà de sa pureté, c’est aussi sa foi et sa confiance totale en Dieu qui caractérise le Cœur Immaculé de Marie. « Le Cœur de Marie est immaculé parce qu’il est exempt de péché, mais aussi parce qu’il est intelligent en restant constamment à l’écoute de Dieu », souligne notre chroniqueur Jean-Michel Castaing. « Le cœur de la Vierge est exempt d’erreur, de négligence et d’égarements en raison de l’attention que la Vierge porte à Dieu et aux affaires divines. L’amour d’obéissance de la Vierge rejaillit sur son intelligence en la décuplant. » En cela, le cœur, en tant que siège de l’intelligence et de la volonté, de Marie, est un modèle pour les chrétiens : « C’est bien cela que demande Dieu à Ses créatures : Lui faire confiance en se laissant instruire par Lui au sujet des voies qu’Il a choisies et qui ne sont pas toujours les nôtres. Un cœur immaculé est d’abord un cœur qui ne murmure pas, un cœur exempt de défiance mais qui garde l’espérance parce qu’il sait que Dieu est un Père sage, attentif et aimant », précise Jean-Michel Castaing.

La dévotion au Cœur Immaculé de Marie connaît un essor important en France à partir de 1830, avec l’apparition mariale de la Rue du Bac, pendant laquelle la nature immaculée de l’âme de la Vierge est révélée à sainte Catherine Labouré. Le 27 novembre 1830, la Vierge demande à la religieuse de faire frapper une médaille avec les Cœurs de Jésus et de Marie côte à côte, avec cette prière : « Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». « Marie conçue sans péché », formule annonciatrice du dogme de l’Immaculée Conception proclamé 24 ans plus tard par le pape Pie IX.

Le premier à consacrer sa paroisse au Cœur Immaculé de Marie est l’abbé Desgenettes, curé de Notre-Dame-des-Victoires, à Paris. Il y consacre son église le 11 décembre 1836, en réponse à un songe qu’il aurait eu quelques jours plus tôt, lui intimant : « Consacre ta paroisse au Cœur immaculé de Marie ».

Notre-Dame de Fatima : « Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé »

Mais c’est surtout avec les apparitions mariales de Fatima, au Portugal, à partir de 1917 que la dévotion au Cœur Immaculé de Marie prend une ampleur importante. Lors de la seconde apparition le 13 juin 1917, la Vierge déclare : « Jésus veut se servir de toi afin de me faire connaître et de me faire aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. À qui adoptera cette dévotion, je promets le salut, et ces âmes seront aimées de Dieu, comme des fleurs placées par moi pour orner son trône. »

Un mois plus tard, le 13 juillet 1917, alors que la Vierge apparaît pour la troisième fois aux enfants, la Vierge demande « la consécration de la Russie à [son] Cœur Immaculé » ainsi qu’une « communion réparatrice » chaque premier samedi du mois. Cette dévotion au Cœur Immaculé de Marie est ainsi intimement liée aux apparitions de Fatima. C’est pourquoi la consécration de la Russie et de l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie sera accomplie, le même jour, à Rome, mais aussi au sanctuaire de Fatima par le cardinal Konrad Krajewski. « Fatima, au moins pour ce qui concerne l’Église catholique, a un lien particulier avec la Russie et aussi avec chaque conflit qui survient dans le monde », a déclaré Mgr Paolo Pezzi, archevêque du diocèse de Moscou et président de la conférence épiscopale de la Fédération de Russie.

Le 25 mars 2022, un mois après le déclenchement de la guerre en Ukraine, le Pape François a consacré l’Ukraine et la Russie au Cœur immaculé de Marie, renouvelé le 25 mars de cette année, afin de confier « confier la cause de la paix à la Reine de la paix ».

Aleteia - Mathilde de Robien